CONTACT

Pour offrir les 3 années de licence à Rihana, nous avons besoin de récolter un total de 7 678 euros. Le détail de cette somme est indiqué dans l'onglet L'université.

Grâce à la plateforme Leetchi, chacun participe du montant qu'il souhaite ; tous les paiements sont sécurisés. Pour participer, vous devez simplement cliquer sur l'image Leetchi qui vous redirigera sur le lien de la cagnotte.

N'oubliez pas que chaque euro compte.
Merci infiniment pour elle.

Un avenir pour Rihana

Avant de commencer l'école, Rihana a souhaité rendre visite à sa famille. Leur maison est située à Kara, au nord du Togo, à environ 6 heures de route de Lomé.
Il est possible de s'y rendre en bus ou en taxi partagé.

Rihana en a profité pour nous envoyer une petite vidéo afin de nous présenter un de ses petits frères, ainsi que sa mère qui est bien sûr reconnaissante et touchée par l'aide que reçoit sa fille aujourd'hui.

Date de la vidéo : 19 octobre 2020




Mieux comprendre le pays :

Kara est situé à environ 420 kilomètres de Lomé. Il est facile de s'y rendre depuis Lomé ; le trajet coûte en moyenne 6 000 francs CFA l'aller, soit environ 9 euros.
Historiquement connue sous le nom de « pays Tamberma », cette région, porte officiellement le nom de « Koutammakou » depuis son inscription en 2004 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est une destination très prisée en Afrique de l'Ouest.

Durant ses premières semaines de cours, Rihana habitait encore au nord de Lomé, à environ 45 minutes de l'école en taxi moto.
Les trajets revenaient chers et la situation n'était pas tenable. Nous l'avons donc aidé financièrement afin qu'elle puisse se rapprocher de l'école.
Rihana a réussi à trouver une chambre à 5 minutes de l'école en taxi moto avec en bonus une douche et un toilette privatifs.
Elle a tenu à nous envoyer une vidéo afin de nous montrer son nouveau chez elle.

Date de la vidéo : 21 novembre 2020




Mieux comprendre le pays :

Au Togo, une personne seule gagnant le salaire minimum n'est financièrement pas en mesure de prendre un appartement ou une maison. Le plus souvent, les togolais vivent dans une chambre, sans coin cuisine et avec sanitaires partagés. La somme d'argent demandée avant l'entrée dans les lieux est un réel frein pour l'accès au logement puisque les propriétaires exigent entre 6 mois à 1 an de loyers d'avance.
En fonction des quartiers, le loyer mensuel peut être entre 14 et 35 euros par mois, hors facture. Ainsi, devoir verser l'équivalent d'environ 6 mois de salaire est une somme considérable et n'aide une fois de plus pas les jeunes togolais dans leur quête de l'indépendance.

Nous avons souhaité lui faire une jolie surprise en lui envoyant un colis depuis la France. Quelques livres, des chaussures pour l'école mais surtout des gâteaux qu'elle aime tant lui ont été livrés à son école, afin que ce soit plus pratique pour elle.

Les frais de transports sont malheureusement excessifs mais la réaction de Rihana en valait la peine.

Date de la vidéo : 26 novembre 2020

L'école a ouvert ses portes le 26 octobre 2020 pour deux semaines de seminaires afin de présenter le fonctionnement de l'école.
Les cours de droit ont ensuite débutés le 23 novembre en tenue de ville.
L'uniforme est porté par tous les élèves depuis fin novembre. Rihana a souhaité nous donner des nouvelles et remercier chaque contributeurs de la cagnotte.

Date de la vidéo : 30 novembre 2020

Le premier colis en date du 26 novembre dernier était un test afin de vérifier si Rihana recevrait bien nos envois depuis la France. La vérification étant faite, nous lui avons fait la surprise de lui envoyer cette fois-ci deux colis plus gros. Ils contenaient une dizaine de livres de droit indispensables à sa scolarité, ainsi que quelques vêtements, chaussures et bien évidemment des gâteaux !

Date de la vidéo : 4 décembre 2020

Les perspectives d'avenir sont quasiment inexistantes au Togo. Les diplômes togolais ne débouchent que trop rarement sur des métiers stables, d'autant que la corruption et le piston sont souvent les seules chances de réussir au Togo.

Dans cette vidéo, Rihana nous explique les conditions de vie difficiles des togolais et pourquoi la possibilité d'obtenir un diplôme français lui offre aujourd'hui un réel espoir.
Elle en a profité pour remercier une nouvelle fois toutes les personnes qui ont été touchées par son histoire.

Date de la vidéo : 9 janvier 2021